Les tribus indiennes

Les tribus indiennes

12 novembre 2018 0 Par admin

À quoi ressemblait la carte des États-Unis avant l’arrivée des Européens ? Il s’agit d’une question importante, pourtant aucune carte de ce genre n’est étudiée à l’école. Les cartes de l’Empire romain, de la Grèce, des invasions européennes et des différents royaumes au fil des siècles, voire des colonies britanniques et françaises en Amérique font l’objet d’un cours étudié à l’école. Pourtant, avant 1492, l’Amérique existait déjà bel et bien, et ce gigantesque territoire était peuplé de plusieurs dizaines de millions d’autochtones, appelés à tort Indiens, Amérindiens ou Natifs. Qui étaient-ils ?

Avant l’arrivée des Conquistadors, selon les estimations et les hypothèses historiques, on estime le nombre d’Amérindiens de 50 à 100 millions d’individus sur l’ensemble des trois continents américains. Aux États-Unis (ou Amérique du nord), on estime leur nombre à 20 millions. Après l’arrivée des Européens, à cause des guerres et des épidémies, il n’en restait plus que 250 000. Au 20e siècle, surtout à partir des années 70, la population a connu une forte croissance. En 2010, ils étaient encore environ 3 millions à vivre sur le territoire, soit 1,5% de la population. Il est difficile de s’intéresser de façon générale aux Amérindiens, à cause des différences qui existent entre le différentes tribus, qui parlent des langues différentes, ont des croyances différentes, des coutumes, rites, traditions différents. Lors de l’arrivée des Conquistadors, il existait environ 1000 tribus sur le territoire. En 2016, le Bureau des Affaires indiennes en comptait 566.

Voici les 11 tribus actuelles qui comptent au moins 50 000 membres. Elles se situent sur le territoire américain divisé en 8 régions : côte du Nord-Ouest, la Californie, le Plateau, le Grand Bassin, le Sud-Ouest, les Grandes Plaines, le Sud-Est.

Les tribus du Sud-Ouest :

  • Les Navajos

Le peuple navajo constitue actuellement la deuxième plus grande tribu après les Cherokees, avec 300 000 individus. Ils se situent principalement en Arizona.

  • Les Apaches

Comme les Navajos, les Apaches sont originaires d’Arizona. D’ailleurs cet État est le plus peuplé d’Amérindiens avec le Nouveau-Mexique.

  • Les Pueblos

La tribu Pueblo se situe principalement au Nouveau-Mexique. Cette tribu clanique base ses principes sur la nature et sur la propriété matriarcale. Les habitations appartiennent aux femmes et lors des mariages, les hommes partent vivre dans la famille de leur épouse.

Les tribus des Grandes Plaines :

  • Les Sioux

Les Sioux sont l’une des tribus les plus connues, vivant dans le Minnesota et surtout dans le Dakota du Sud et le Dakota du Nord. Ils regroupent plusieurs clans et sous-groupes qui partagent bon nombres de traditions et parlent des langues proches. Les grands chefs célèbres Sitting Bull, Big Foot ou Cazy Horse étaient des Sioux appartenant aux clans des Hunkpapas, Oglalas ou Minneconjous, tous de la tribu des Lakotas, une partie des Sioux.

Les Cheyennes et les Comanches sont deux autres tribus célèbres des Grandes Plaines, en plus des Sioux. Néanmoins, ces deux tribus comptent moins de 50 000 membres.

Les tribus du Sud-Est :

  • Les Cherokees

Les Cherokees, les Creeks, les Chactas, les Chicachas et les Séminoles faisaient partie de ce qu’on a appelés les Cinq tribus civilisés. Ces cinq tribus avaient décidé de se fondre dans la société blanche des colons. Aujourd’hui, ces cinq tribus comptent encore de nombreux membres. Les Cherokees forment d’ailleurs la plus grande communauté amérindienne des États-Unis avec 700 000 individus et près de 7 millions d’Américains ont au moins un ancêtre de cette tribu. Possédant leur propre alphabet, leur propre politique, la Nation cherokee est assez conservatrice et a par exemple voté la non reconnaissance des descendants cherokees qui auraient des ancêtres noirs ou métis, ayant eux-mêmes participé à la traite des Noirs.

  • Les Creeks

Les Creeks se trouvent principalement en Alabama et en Oklahoma.

  • Les Chactas

Les Chactas, qui se situent dans le Mississippi, en Louisiane et dans l’Oklahoma sont connus pour leur grande générosité. Durant la grande famine irlandaise de 1847 ils ont par exemple été sensibilisés à ce drame et ont récolté de l’argent pour leur en envoyer.

  • Les Chicachas

Présents dans le Mississippi et au Tennessee, le Chicachas sont des guerriers redoutables.

  • Les Lumbees

Les Lumbees vivent surtout en Caroline du Nord, pourtant la légende veut qu’ils soient les descendants de la Colonie perdu de Roanoke. Elle compte plus de 56 000 membres, faisant d’elle la plus grande tribu de l’État de Caroline du Nord.

Les tribus du Nord-Est :

  • Les Iroquois

Les Iroquois sont célèbre pour la coupe de cheveux formée d’une crête dont on donnera la nom. Ils vivent au Canada et dans l’État de New York actuel. On en retrouve au Wisconsin ou au Québec et sont environ 125 000 membres de la tribu. Ce peuple semi-sédentaire vivait dans des maisons longues, c’est d’ailleurs Haudenosaunee (« peuple aux longues maisons », en langue iroquoise) qui est la désignation des Iroquois dans leur langue.

  • Les Ojibwés

Les Ojibwés vivent dans la région du Nord-Est mais aussi dans les Grandes Plaines, à cheval sur le Canada et le Minnesota. Le nom de la tribu est peut-être peu connu, pourtant, après les Cherokees et les Navajos, il s’agit de la troisième plus grande communauté amérindienne du pays. Ils sont les grands ennemis des Sioux.

Les tribus des régions du Grand Bassin, de Californie, du Nord-Ouest et du Plateau :

Sur ces régions se trouvent notamment les tribus des Nez Percés, Pomos, Yokuts, Chinooks et Yakimas. Toutes ces tribus compte néanmoins moins de 50 000 individus à l’heure actuelle.